Chaise de Lili Catharsis Photo ©Mathilde Lalle

CHAISE


“Dans l’histoire de l’art, on avait l’habitude de représenter des personnes assises sur les chaises. Maintenant, on représente ou on utilise des chaises vides. La chaise vide interroge quelque chose, c’est comme une énigme de l’espace et du silence.”


Présentation

La chaise est un objet scénique très présent dans le travail de Catherine Vergnes et Pierre Charles Durouchoux. On la retrouve dans La Vénusté ou dans A vous voir ainsi. On la retrouve également dans leurs expérimentations quotidiennes à l’Atelier du Mouvement, dans leurs cours, dans leurs stages.

C’est un objet culturel qui influe dès la petite enfance sur la morphologie et le développement physique des personnes. La chaise modifie, forge les corps, en Occident. Elle nous fait perdre le confort de la position naturelle accroupie, position de repos qui est encore utilisée en Asie, par exemple. Elle nous maintient dans une forme d’immobilité (ou d’immobilisme ?) tout en nous rassurant, en nous réconfortant. Elle est très proche de nous. Quand nous voyons une chaise renversée, nous imaginons tout de suite une chute, nous l’associons avec une personne. Pour le spectateur, une histoire peut s’inventer. En travaillant sur la relation du corps et du mouvement avec cet objet, la compagnie lili catharsis veut à nouveau questionner le lien entre nature et culture.

(+)

Présentation

Lachaise est un objet scénique très présent dans le travail de Catherine Vergnes et Pierre Charles Durouchoux. On la retrouve dans La Vénusté ou dans A vous voir ainsi. On la retrouve également dans leurs expérimentations quotidiennes à l’Atelier du Mouvement, dans leurs cours, dans leurs stages.

C’est un objet culturel qui influe dès la petite enfance sur la morphologie et le développement physique des personnes. La chaise modifie, forge les corps, en Occident. Elle nous fait perdre le confort de la position naturelle accroupie, position de repos qui est encore utilisée en Asie, par exemple. Elle nous maintient dans une forme d’immobilité (ou d’immobilisme ?) tout en nous rassurant, en nous réconfortant. Elle est très proche de nous. Quand nous voyons une chaise renversée, nous imaginons tout de suite une chute, nous l’associons avec une personne. Pour le spectateur, une histoire peut s’inventer. En travaillant sur la relation du corps et du mouvement avec cet objet, la compagnie lili catharsis veut à nouveau questionner le lien entre nature et culture.

L’écriture chorégraphique, orientée par la pratique de Pierre Charles Durouchoux, se situe entre danse et acrobatie, sans être nécessairement dans la performance mais travaillant sur des postures, des situations, des images qui parlent. Le but étant de questionner cet état de chaise et bien sûr son identification avec l’homme.

« La chaise est un symbole du lien entre la verticalité et l’horizontalité, entre le vide et le plein, entre le profane et le sacré. La chaise c’est moi, les chaises c’est nous.»

Chaise est un spectacle visuel, construisant des situations qui nous parlent des rapports humains, des rapports sociaux, de la place de chacun, de la hiérarchie et du pouvoir. A partir de ce simple objet du quotidien, la compagnie lili catharsis parvient, entre profondeur et légèreté, à nous parler de nous.



Distribution

conception: Catherine Vergnes /Pierre Charles Durouchoux
Interprétation: Pierre Charles Durouchoux et Soizic Muguet
musique: Ludovico Einaudi /Elements

Durée: 15 mn





Accueil Pièces courtes