La rue là-bas de Lili Catharsis Photo ©Théâtre de Bressuire

LA RUE LÀ-BAS

« Des corps sur le qui-vive, des paroles râpeuses et un son rock chantent une histoire peuplée de textes de Ferré, Nougaro ou Vian.
Entre les deux danseurs, s'immiscent deux musiciens et une chanteuse dans un rythme lancinant qui prend au ventre. »

(+)

« Des corps sur le qui-vive, des paroles râpeuses et un son rock chantent une histoire peuplée de textes de Ferré, Nougaro ou Vian.
Entre les deux danseurs, s'immiscent deux musiciens et une chanteuse dans un rythme lancinant qui prend au ventre. La danse raconte tour à tour la fatigue, l'urgence de vivre, la détresse et fait aussi la part belle à l'énergie débordante et incessante de la rue.
Un concert dansé qui poétise la rue... »

Marion Bati - Les Eclats Chorégraphiques de La Rochelle


Présentation

Tout commence par un solo pour la rue de Pierre Charles Durouchoux sur le texte de Comme une fille la rue se déshabille de Léo Ferré, réinterprèté par le groupe rock alternatif toulousain Les Faux Bijoux, qui crée des ambiances à mi-chemin entre Ferré et les Têtes Raides, les textes libertaires venant croiser leur convictions et leur engagement politique et social.
(+)

Présentation

Tout commence par un solo pour la rue de Pierre Charles Durouchoux sur le texte de Comme une fille la rue se déshabille de Léo Ferré, réinterprèté par le groupe rock alternatif toulousain Les Faux Bijoux, qui crée des ambiances à mi-chemin entre Ferré et les Têtes Raides, les textes libertaires venant croiser leur convictions et leur engagement politique et social. Sur cette musique enregistrée, la danse déboule, percutante, une danse habitée forte et rugueuse comme le béton. Ce solo de 10 minutes, joué dans le cadre du festival Les Essais Chorégraphiques trace comme un choc, une émotion à fleur de bitume et de coeur.

De cette expérience naît l’envie de travailler avec le groupe en live, sur une forme de concert dansé pour la rue ou pour les scènes de musique actuelle. Marion Bati, des Eclats Chorégraphiques de La Rochelle, en fait la commande, qui sera coproduite par le Centre National des Arts de la Rue de Niort.

Le groupe Les Faux Bijoux, qui s'était dissout, a ainsi été relancé par la compagnie pour l'occasion. S'en suivent de nombreuses répétitions entre les musiciens et les danseurs. Le répertoire de chansons (Ferré, Nougaro, Vian et même Camping, reprise du groupe toulousain Orlando) est défini par Catherine Vergnes, Pierre Charles Durouchoux et Marc Lefèbvre. Ensemble, ils cherchent à créer un spectacle politique. Ils travaillent sur les révoltes, sur la désobéissance civile. Ils racontent des personnes qui se servent de la rue pour s'exprimer, mais ils racontent aussi ceux qui y vivent directement.

La danse s'intègre de manière très fluide sur cette scène de concert. C'est avec La Rue là-bas que Catherine Vergnes et Pierre Charles Durouchoux ont pris conscience de leur goût pour la pluridisciplinarité et de leur intérêt pour les personnes vivant en marge de la société. En quelque sorte, ils bâtissent ici les fondements de leurs prochains spectacles, La Rue rêve (2013) et J'ai pris la Contre Allée (2014).


Distribution-Production
Création 2011

Chorégraphie : Catherine Vergnes et
Pierre Charles Durouchoux
Danseurs : Catherine Vergnes
Pierre Charles Durouchoux
Musique : Les Faux Bijoux
Musique, Txt & Chant : Marc Lefebvre (+)

Distribution-Production
Création 2011

Chorégraphie : Catherine Vergnes - Pierre Charles Durouchoux
Danseurs : Catherine Vergnes - Pierre Charles Durouchoux
Musique : Les Faux Bijoux
Musique, Texte et Chant : Marc Lefebvre
Chant : Françoise Guerlin
Guitares : Quentin Daniel, Vincent Mouchés
Lumière et son: Marc Vergely

Coproduction

Centre National des Arts de la Rue de Niort, Festival les Eclats Chorégraphiques de la Rochelle et le Théâtre de Bressuire.

Partenaires institutionnels

Ministère de la Culture DRAC Midi-Pyrénées, la ville de Toulouse, le Conseil régional Midi-Pyrénées et le Conseil général de la Haute Garonne

Représentations

le 26 Novembre 2011 : MJC 21
Lussac les Châteaux le 17 novembre 2011 : Théâtre de Bressuire
le 30 Octobre 2011 : Théâtre Le Ring toulouse
le 31 mai et le 1er Juin 2011 :
MJC ROGUET Toulouse




Accueil Vidéo